Regroupement d'associations des Yvelines qui milite pour le développement des aménagements cyclables

30 mai 2014Le tour du monde en tandem !

Faire le tour du monde à deux sur un tandem. C’est le projet un peu fou qu’un jeune habitant de Houilles veut réaliser avec sa compagne.

Réseau Vélo 78 l’a reçu, vous trouverez ci-dessous les détails de son projet tel qu’il nous l’a décrit (article repris de la lettre du CADEB)

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand ma tête perd les pédales  ….

 

 

Un jeune ovillois entreprend de faire un tour du monde à vélo. Il a souhaité faire connaitre son projet auprès des adhérents de Réseau vélo 78 et du Cadeb

Non ce n’est pas le titre d’un essai de psychanalyse mais bien celui du nouveau projet du jeune ovillois Bruno Dos Santos. À 31 ans, il a choisi de relever un pari un peu fou, un rêve d’enfant : faire le tour du monde à vélo.

L’idée de départ était simple : faire France-Portugal à vélo. Son premier projet,  »Un vélo dans la tête », lui a permis de voyager, il y a huit ans, de Houilles jusqu’à Quarteira (au sud du Portugal), en passant par Célorico de Basto qui se jumelait avec la ville dans laquelle il a grandit : Houilles. Un parcours de 3400 kilomètres qui a duré deux mois. Aujourd’hui, il souhaite poursuivre ce voyage et approfondir son projet. Et quel projet !

Une utopie qui prend forme 

« A l’heure ou les phénomènes migratoires sont pointés du doigt, tout laisse à penser que l’immigration et l’intégration seront des sujets politiques majeurs et mondiaux dans les années à venir. L’écologie y jouant un rôle principal à travers des mouvements migratoires, dus aux conséquences, directes et indirectes, des modifications climatiques. Il m’a donc paru naturel d’associer mes interrogations à mon projet de tour du monde à vélo.

 À travers un voyage de trois ans, il est question d’aller rechercher, mettre en lumière et/ou retracer le fil historique du Portugal dans le monde. Rattrapé par mes racines, c’est à vélo que je souhaite le faire : mes ancêtres étaient baroudeurs, explorateurs, voyageurs ; c’est avec cette même énergie que je compte voyager à mon tour. Sous forme de reportages, interviews, articles, livre, conférences, débats ou autre, l’idée est de découvrir et faire découvrir ce qu’il reste de la culture, la langue, l’architecture et/ou les influences portugaises encore présentes dans le monde. Via la création d’un site internet, d’une page Facebook et d’une chaîne TV sur internet, gérés par une équipe de bénévoles engagés, je souhaite diffuser et partager ceux-ci le plus largement possible.

Il est aussi question de sensibilisation en faveur du déplacement à vélo et plus généralement, de la mobilité durable. En ce sens, je pense que le vélo peut devenir un moyen de transport alternatif crédible, voir même un acteur principal et majeur. Et voyager avec un vélo atypique, en empruntant le maximum d’itinéraires cyclables, devient alors un outil de promotion supplémentaire, voire une porte d’entrée, sur la sensibilisation et l’éducation de masse aux nouveaux modes de déplacement possibles.

En allant encore plus loin, promouvoir les valeurs, les bienfaits mais aussi et surtout son intérêt économique et politique positif sur le Monde qui nous entoure…

Espérant ainsi contribuer à l’évolution des mentalités sur ces deux thématiques déterminantes, je viens vers vous afin de vous faire partager et vous mobiliser sur ce projet d’envergure. Maintenant, vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas que l’utopie pouvait prendre cette forme. Et pourtant ! Le départ est prévu pour le 27 septembre prochain ».

Un voyage de trois ans

Bruno souhaite donc aller « en-quête » de ses origines, découvrir et partager l’évolution dans le monde des influences et de la culture portugaise, le tout en prônant la mobilité durable. Et c’est accompagné de Ludivine, qui travaille sur un projet de promotion et sensibilisation au langage des signes : « Mes mains sur le guidon », qu’il voyagera sur le vélo tandem mixte « Pino » du constructeur allemand Hase.

 Prévu au départ de Croissy-sur-Seine le 27 septembre 2014, ce voyage, qui va durer trois ans, les emmènera en Chine, en Malaisie ou encore en Inde. Ils traverseront ensuite l’Afrique, le sud de l’Europe et achèveront leur parcours au Brésil puis en Argentine, en passant par l’Uruguay. Ils sont toujours en recherche de financement, partenariat, mécénat et/ou sponsoring éventuels. Donc n’hésitez pas à les contacter par mail : brunovelo@outlook.fr.

Plus de cinquante pays traversés pour un kilométrage total de 50 000 kilomètres à vélo ! Après avoir eu un Vélo dans la tête en 2006, voilà que Bruno perd maintenant les pédales… Affaire à suivre !

 

Propos recueillis par

Lionel Carrara, président de Réseau Vélo 78

et Gérard Moulin, chargé de mission transports au Cadeb