Regroupement d'associations des Yvelines qui milite pour le développement des aménagements cyclables

14 novembre 2016Nos communes se préoccupent-elles des circulations douces ?

Pour se faire une idée nous avons recherché si les sites officiels de nos communes de prédilection, plus les nouvelles communes ajoutées le 1 janvier 2016 à la communauté d’agglomérations (maintenant CASGBS), comportaient une page consacrée aux circulations douces  ou au vélo. Lorsque le menu ne nous y menait pas directement nous avons fait une recherche avec les mots clefs « vélo », « cyclable » ou « douces ».


La liste ci-dessous recense les communes auxquelles nous nous sommes intéressés et fournit, lorsqu’il existe, le lien vers la page évoquant le vélo ou les aménagements cyclables. Vous accéder à cette page en cliquant sur le nom de la commune.

panneau-piste-cyclable-europ-b22aeu

Aigremont (1.139 habitants, Src. Wikipedia)

Apparemment pas de politique vélo propre et renvoie sur les cartes du département avec des liens non mis à jour : oups erreur 404 ! ou arrivée sur une page sans rapport avec le sujet

Andrésy (12.249 habitants)

Le vélo est inconnu avec nos critères de recherche

Bezons (27.855 habitants)

Les pistes cyclables et stationnements vélos (véligo) sont cités dans la page transports.

Bougival (8.498 habitants)

Centre ville passé à 30 km/h. La page vélo donne des informations sur le plan de circulation et les zones 30.
La municipalité propose également une aide à l’achat d’un vélo électrique

Carrières sur Seine (15.205 habitants)

Cite un article du magazine municipal parlant de la création d’une voie de circulation sur berge. Une page est également consacrée à cette voie circulations douces.

Chambourcy (5.835 habitants) : rien sur le vélo

Chatou (30.809 habitants)

Une page réseau vert avec glossaire et panneaux de signalisation mais rien de concret. Les informations intéressantes sont à rechercher dans le magazine municipal.

Croissy (9.990 habitants)

Une page « en vélo à Croissy » extrêmement riche. (RV 78 est citée dans les adresses utiles 🙂 )

Fourqueux (4.035 habitants)

Le vélo est évoqué à propos de l’agenda 21

Houilles (32.287 habitants)

Une page vélo dans la rubrique transports.

Une énorme erreur dans le paragraphe sur le Double Sens Cyclable : contrairement à ce qui est écrit la circulation à contre sens dans les rues à  moins de 30 km/h est autorisée depuis le 1/01/2016 sauf arrêté municipal contraire. Voir à ce sujet la dernière fiche du CEREMA

L’étang la ville (4.745 habitants)

 Se réfère au schéma départemental.

Le Mesnil le roi (6.365 habitants)

Les circulations à vélo : connais pas

Le Pecq (16.237 habitants)

Une page « espaces verts et circulations douces »

plus une autre page consacrée à l’ouverture du parc « Véligo »

Le Port Marly (5.335 habitants)   Rien sur les transports à vélo.

Le Vésinet (15.847 habitants)

Une sensibilisation à l’entretien du vélo  et un plan des voies cyclables

Louveciennes (7.054 habitants) Vélo : inconnu

Maisons Laffitte (23 194 habitants)

Vélo : inconnu. C’est la ville qui ne veut pas reconnaitre le passage de la véloroute Paris Londres.

Mareil-Marly (3.542 habitants) : Vélo inconnu.

Marly le roi (16 485 habitants)

Accès à un plan des pistes cyclables par la page « éco mobilité »

Montesson (15.183 habitants)

Les pistes cyclables sont dans la « vie pratique »

Poissy (37.461 habitants)

Page « se déplacer à vélo » décevante pour une ville qui a fait des efforts d’aménagement.

Saint Germain en Laye (39 547 habitants)

Une bonne page « circulations douces »

Sartrouville (51.599 habitants)

La page circulations douces comporte une petite tricherie : la belle photo de la bannière n’est pas une piste cyclable.

Le département Une page circulations douces.

La CASGBS

Difficile de traquer les vélos sur ce site. On y apprend cependant que les pistes cyclables d’intérêt communautaire font partie des « compétences facultatives » (sic !). Mais on y trouve également une page consacrée à l’avenue verte Paris – Londres.